Annonce d’un partenariat stratégique entre l’ACET et la Banque Nationale

Maximiser les chances de réussite de la relève entrepreneuriale

 

La création d’une entreprise technologique est un processus exigeant. Souvent, les jeunes entrepreneurs font face à une montagne de défis : protéger leur propriété intellectuelle, concevoir leur stratégie de commercialisation et planifier leur croissance à l’international, entre autres.

 

Afin d’aider les startups à surmonter ces défis, l’Université de Sherbrooke a créé l’Accélérateur d’entreprises technologiques (ACET), qui offre un écosystème et un réseau d’accompagnement unique pour maximiser les chances de réussite de la relève entrepreneuriale. Aujourd’hui, l’UdeS est très heureuse d’annoncer la signature d’un partenariat majeur avec la Banque Nationale, une entente qui permettra à l’ACET d’augmenter l’impact de son offre de services auprès des entreprises en démarrage.

 

« La Banque Nationale est fière d’annoncer un don de 2,4 M$ à l’Université de Sherbrooke pour soutenir sonaccélérateur technologique. Nous sommes une institution qui a été fondée, il y a près de 160 ans, par des entrepreneurs et pour des entrepreneurs. C’est donc tout naturel pour nous de contribuer au développement économique et social en accélérant la création et l’essor des entreprises technologiques d’ici », soutient M. Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale.

 

 

Propulser les jeunes entrepreneurs vers de nouveaux sommets

 

Outre son engagement de 2,4 M$, la Banque Nationale apportera également sa contribution à l’écosystème de l’ACET, en offrant du mentorat auprès des entrepreneurs. La Banque Nationale fournira également des outils et services financiers adaptés aux particularités des jeunes entreprises technologiques.

 

Le don de la Banque Nationale s’inscrit dans le cadre de la campagne D’avenirs et de passions de l’Université de Sherbrooke. « Pour l’UdeS et pour l’ACET, cette contribution de la Banque Nationale arrive à point nommé pour nous aider à absorber la forte demande d’encadrement de la part des jeunes entrepreneurs. L’ACET est en effet victime de son grand succès », explique le recteur de l’Université de Sherbrooke, professeur Pierre Cossette. Pour lui, « il s’agit beaucoup plus qu’un don. C’est un partenariat stratégique qui permettra aux entreprises soutenues par l’ACET de profiter de l’expertise et des services spécialisés de la Banque Nationale ».

 

Pour M. Ghyslain Goulet, président-directeur général de l’ACET, ce partenariat s’avère capital pour lapoursuite de la mission de son organisation : « À ce jour, grâce à des partenaires de longue date, nous avons accompagné plus de 80 projets d’entreprises portés par des jeunes universitaires rêvant d’entrepreneuriat. Aujourd’hui, grâce à la Banque Nationale, l’ACET pourra continuer son plan de match pour stimuler l’entrepreneuriat technologique et permettre aux entreprises accompagnées de croître et de s’illustrer sur la scène nationale et internationale ».