Les entreprises de l’ACET ont des alliés pour conquérir le monde

Mélanie Noël | La Tribune
L’Université de Sherbrooke a annoncé, jeudi, qu’elle s’associe à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) afin de créer le programme CDPQ – Stratégies d’expansion, un programme qui soutiendra une vingtaine d’entreprises innovantes nées sur le campus dans leur conquête du marché mondial.

 

 

Les cinq premières entreprises de technologiques de pointe sélectionnées par l’Accélérateur de création d’entreprises technologiques (ACET) sont Agendrix, Boréas Technologies, Immune Biosolutions, IngéniArts et SPI Bio, qui auront désormais accès au grand réseau d’expertises et de financement de la CDPQ.

 

« Ce programme favorisant l’internationalisation d’entreprises technologiques en démarrage a émergé d’une volonté commune d’appuyer ces entreprises à passer à la prochaine étape. On parle d’innovation et d’internationalisation parce qu’on sait que la compétitivité des entreprises québécoises sur l’échiquier mondial passe par ces deux axes importants. Actuellement, 98 pour cent de notre fibre économique sont des PME québécoises. On a besoin que plus de petites entreprises passent au stade de moyennes entreprises et de plus de moyennes entreprises passant au stade de grandes entreprises », a expliqué Manon Hamel, vice-présidente, Développement des affaires et Initiatives Québec de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

 

« On vise une croissance organique, mais aussi une croissance par acquisitions », ajoute Mme Hamel précisant qu’en cinq ans, les entreprises en portefeuille à la CDPQ ont réalisé plus de 200 acquisitions à l’international.

 

Selon le vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université, le Pr Jean-Pierre Perreault, ce partenariat est aussi une preuve de la confiance de la CDPQ envers l’ACET et l’UdeS.

 

« Cette initiative s’inscrit dans notre stratégie Osez transformer et vient appuyer tous nos efforts pour stimuler l’entrepreneuriat. Une entreprise technologique québécoise ne peut pas être compétitive en se limitant au marché québécois. Ces jeunes entreprises sont nées des travaux de nos étudiants, ont été incubées par l’ACET et maintenant auront un second souffle pour croître vers l’international grâce à tout un réseau de collaborateurs toujours dans une optique de commercialisation », note M. Perreault.

 

Destiné aux jeunes entreprises à succès, ce programme d’une durée variant entre 18 et 24 mois prévoit notamment un accompagnement sur mesure dans les domaines de la commercialisation à l’étranger, l’intelligence de marché, les ressources humaines et le déploiement à l’international.

 

« Concrètement, le programme aidera les entreprises à, par exemple, ouvrir un bureau sur le marché américain, choisir dans quel État, trouver le meilleur distributeur sur les marchés étrangers, recruter des employés clés à l’international, respecter les lois qui ne sont pas identiques à celles canadiennes », souligne Ghyslain Goulet, président-directeur général de l’ACET qui a accompagné 90 projets d’entreprises depuis ses débuts en 2011.

 

Le lancement du programme CDPQ-Stratégies d’expansion est une suite logique à l’annonce, en mars 2018, de la création du Hub Sherbrooke de l’Espace CDPQ.